Contre les vents et les marées ….

Nos mini Kamishibai sont annoncés !

Rationnel ?

ô non !

Lucratif ?

mais non !

Rentable ?

Laissez moi rire !

Alors ?

Alors un peu de candeur et d’espoir pour un monde meilleur, il en faut ne croyez vous pas ?

A vous de voir …..

Nous avons l’antidote : boostez votre immunité par votre humanité ( car le rire est bien le propre de l’homme ). Alors soutenez nous et/ou réservez (lien ci dessous) dès aujourd’hui une cure dans le Vercors cet été avec 3 soirs par semaine des spectacles, des projections , des concerts…..

Plus sérieusement vous pouvez dès à présent prendre des places et plus …

La contribution ajoutée sur votre participation est pour le fonctionnement de l’application helloasso. Elle est à titre indicative et peut être modifié à votre choix !

https://www.helloasso.com/associations/la%20malle%20aux%20libertes/collectes/rendez-vous-en-dolines

Masques masqués

Par les orifices buccaux la nourriture et l’air entrent, dès que le nourrisson a bien mangé et qu’il est repu alors ses muscles faciaux aidant à la mastication se détendent. Un sourire semble alors apparaître…

Sa mère lui en retourne alors mille de la bouche, des yeux…. Ainsi naît peut-être la communication du bonheur…

2020, les masques buccaux sont tombés par millions, par milliards. Cela faisait déjà bien longtemps que les humains des villes avaient fait tomber aussi leur sourires.

Sur les écrans hygiéniques, la vérité des JT s’affirment avec encore plus de plaisir, les taux d’écoute si vendeurs n’ont jamais été aussi forts..

Ho qu’il est moche cet adage où le malheur des uns fait le bonheur des autres …

Un printemps magnifique pour la nature en avait masqué les activités humaines. Un printemps magnifique où le politique cynique devient le chef enfin, le chef de cette guerre imbécile à un virus!

 Enfin une cause “ceux qui mangent l’œuf par le petit bout et ceux qui mangent par le gros “ et ce géant de peuple bâillonné !

Les masques par milliers, par millions, par milliard sont tombés. Il faut, on doit, vous devez et “il n’y a pas de mais, c’est la loi, vous devez penser à la norme ? “ Êtes-vous normalisé?

Les rires masqués de Venise de leur déprave si romanesque des carnavals auraient- ils perdu ? 

Et oui, cher  Polichinelle, le temps n’est plus à la comédie dénonçant les pouvoirs et la bêtise humaine …

Masqués  soyez, mais attention de quelle partie du corps ?  des fenêtres de l’âme.

Sous cette nuit froide et terrible, allumons une lanterne  et posons la sur le rebord de la fenêtre .

Ô Pierrot  montre nous la lune, notre combat sera celui là, les muses et nos joies souffleront  si fort car enfin nos sourires libérés embrasseront les cœurs de tout à chacun .

Mesdames, Messieurs, balancez vos portables  et autres chaînes: PLACE AU SPECTACLE  VIVANT !

Alors les voilà sur  scène, traversant à s’en battre, les normes , les pouvoirs, enjambant les socles et autres piédestaux ! jouez , jouez parbleu !

Toi Lafleur le Picard, et toi Guignol le lyonnais et toi Casper le germanique, et mon ami Scapin profitons de cette ignoble mascarade pour battre le cul et rosser ces soi-disant puissants et que leurs séants soient rougeoyants . 

bj

Bunraku avec les collégiens …. Suite

le chien a trois pattes..

Comme à l’accoutumé nous avions mis nos masques, non pas ceux de la comédie mais ceux hygiéniques pour lutter contre un drôle de microbe…..

Comme à l’accoutumé les jeunes nous attendaient , respectueux, mais apparemment heureux, notre langage fut donc nos regards …..

Mais que diable ! le bunraku n’a besoin ni des yeux, ni de la bouche, mais seulement de la créativité et là enfin nous fûmes récompensés. Dessins, voix, textes, rires, et surtout l’envie de transmettre notre humanité étaient au rendez vous, un grand merci aux élèves du collège, aux professeurs de français, et d’arts plastiques , de donner vie à cette période difficile.

« Veuillez éteindre vos portables….Enfin pas tout de suite, car place aux spectacles vivants ! »

Ha ! les planches, les rires des enfants, des parents ….Et puis l’émotion !

Clowns, marionnettes, théâtre, déambulations, voilà que l’éducation populaire s’invite aux spectacles, cela n’est il pas normal ?

Si l’émancipation de l’individu est bien notre objectif, le spectacle vivant sera notre moyen :

 » Sensibiliser au vivant par le spectacle vivant »

Notre Loupo et Renard à Festiwild…..

Renard le malin savait, que malgré que ce Festiwild avait lieu au milieu d’un petit village Drômois , ils allaient être comme des coqs en pâte…. Normal c’était ses amis humains de l’ASPAS qui l’organisaient …..

Pour loupo, vous le connaissez…. sa méfiance envers les humains ne date pas  d’aujourd’hui, mais quand on lui a dit qu’il y avait Jean-Michel Bertrand, à pas de loups il s’est empressé lui aussi de descendre de ses forêts montagneuses  ….

Jean Michel Bertrand  avec le livre de Loupo et Renard

Que de rencontres, car sous les arbres  que Francis Hallé aime tant, ils  purent lier connaissance .

Ils découvrirent aussi  les ours Cantabriques avec Laurent Joffrion , et même l’ami des cachalots : l’inépuisable orateur François Sarano…..

Les deux compères enregistrèrent ces dialogues, leurs oreilles tendues de bonheur…

De joie, ils se mirent alors à jouer avec facétie leur pièce  «  loupo et renard   » Enfants, Parents hurlèrent  alors avec eux leur réconciliation avec le sauvage !

HAOUOUOUO!!!